Accès rapide aux autres sites : Culture-Formation.fr - Espace Elèves - Forum Entre-Elèves - Blog Actualité

NOUVEAU !!! VENEZ VITE AIMER CULTURE ET FORMATION SUR SA PAGE

On fait connaissance, on échange, on papote sur le forum des élèves
Découvrez le parcours et les avis de vos camarades
Oui, j’ai trouvé un stage au centre hospitalier de Loos près de Lille.
En outre, l’univers médical m’attirait énormément.
Retrouvez les anciennes élèves de l'école sur Copains d'Avant
   FORUM Culture et Formation » Hygiène »

dose d'irradiation et le "vide"

 

5 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

dose d'irradiation et le "vide"

n°827
Honey
Profil : habitué
Posté le 26-11-2008 à 15:33:43  profilanswer
 

Bonjour,
 
J'ai quelques questions à propos de :
 
 
La dose d'irradiation (p.67):  
- quel est le facteur qui peut déterminer la limite de la dose d'irradiation reçue par un produit?  
 
Suivant le tableau de la page 68 :  
- donc on peut pasteuriser ou steriliser un produit en pratiquant l'ionisation? (càd sans passer par les procédés de pasteurisation ou sterilisation par la chaleur?) ou qu'est-ce que ce tableau veut-il dire?
 
Autour du mot "vide"
- Est-ce que vous pouvez m'éclaircir un peu plus sur la signification des mots qui tournent autour du "vide" car j'ai des doutes au niveau de la comprehension : "sous l'effet du vide" p.67 - "sous vide d'air" ; le jambon "sous vide" p.68 .
 
Merci
Honey
 
 
 

n°828
virginie
Profil : Professeur
Posté le 26-11-2008 à 15:45:35  profilanswer
 

Honey a écrit :

Bonjour,
 
J'ai quelques questions à propos de :
 
 
La dose d'irradiation (p.67):  
- quel est le facteur qui peut déterminer la limite de la dose d'irradiation reçue par un produit?  
 
Suivant le tableau de la page 68 :  
- donc on peut pasteuriser ou steriliser un produit en pratiquant l'ionisation? (càd sans passer par les procédés de pasteurisation ou sterilisation par la chaleur?) ou qu'est-ce que ce tableau veut-il dire?
 
Autour du mot "vide"
- Est-ce que vous pouvez m'éclaircir un peu plus sur la signification des mots qui tournent autour du "vide" car j'ai des doutes au niveau de la comprehension : "sous l'effet du vide" p.67 - "sous vide d'air" ; le jambon "sous vide" p.68 .
 
Merci
Honey
 
 
 


 
 
Bonjour Honey.
 
En 1980, après une étude, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) est arrivé à la conclusion que l’irradiation des denrées alimentaires jusqu’à une dose moyenne de 10kGy n’entraînait aucun risque toxicologique. Cette dose maximale a donc été retenue lors du traitement des aliments.  
 
Grace à la ionisation, on exerce une pasteurisation, pour se faire on utilise des doses différentes selon les aliments à pasteuriser d'où le tableau.
 
Vide: on retire l'air. Pour le jambon, par exemple, on retire l'air du paquet où se trouve le jambon.
 
Bonne journée.


---------------
Professeur chez Culture et Formation
n°831
Honey
Profil : habitué
Posté le 28-11-2008 à 15:12:37  profilanswer
 

Bonjour,
 
Je vous remercie beaucoup de vos réponses.  
 
- Toujours au niveau de l'ionisation: donc en passant par le rayonnement  gamma ou rayon X, l"aliment se charge en énérgie et c'est cette énérgie qu'il faut mesurer car c'est cela qui tue les micro-organismes après et facilitant ainsi la conservation? ou comment ça se passe exactement?
 
- Concernant les toxi-infections Alimentaires (p.69-70):
Est-ce  que vous pouvez me dire ce qui différencient principalement "la salmonellose" et "l'escherischia coli" car étant donné que les  bactéries auteurs de ces pathogènes vivent toutes les 2 dans les intestins des animaux, je pense que le risque de contamination par le déchet parlé au niveau de la 1ère est aussi possible pour la 2è et vis-versa pour le risque de contamination par la fragmentation des carcasses parlé au niveau de l'escherischia coli?
 
- OGM (p.73):
Est-ce qu'il vous serait possible de me donner quelques exemples un plus précis concernant les OGM car je crois que j'ai pas très bien compris ce point.
Les greffages des arbres fruitiers et le croisement entre les animaux de race différentes sont-ils des OGM?
 
Merci
Honey
 

n°834
virginie
Profil : Professeur
Posté le 01-12-2008 à 12:14:46  profilanswer
 

Honey a écrit :

Bonjour,
 
Je vous remercie beaucoup de vos réponses.  
 
- Toujours au niveau de l'ionisation: donc en passant par le rayonnement  gamma ou rayon X, l"aliment se charge en énérgie et c'est cette énérgie qu'il faut mesurer car c'est cela qui tue les micro-organismes après et facilitant ainsi la conservation? ou comment ça se passe exactement?
 
- Concernant les toxi-infections Alimentaires (p.69-70):
Est-ce  que vous pouvez me dire ce qui différencient principalement "la salmonellose" et "l'escherischia coli" car étant donné que les  bactéries auteurs de ces pathogènes vivent toutes les 2 dans les intestins des animaux, je pense que le risque de contamination par le déchet parlé au niveau de la 1ère est aussi possible pour la 2è et vis-versa pour le risque de contamination par la fragmentation des carcasses parlé au niveau de l'escherischia coli?
 
- OGM (p.73):
Est-ce qu'il vous serait possible de me donner quelques exemples un plus précis concernant les OGM car je crois que j'ai pas très bien compris ce point.
Les greffages des arbres fruitiers et le croisement entre les animaux de race différentes sont-ils des OGM?
 
Merci
Honey
 


 
 
Bonjour Honey.
 
On mesure l'énergie transmise et c'est cette énergie qui détruit les micro-organismes.
 
la "salmonelle" et "l'escherischia coli" sont deux micro-organismes différents. Il peut y avoir des ressemblances sur leur mode de développement, mais il ne faut pas oublier que ce ne sont pas les mêmes.
Voici des sites où vous aurez toutes les informations sur ces deux micro-organismes :
 
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs125/fr/
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs139/fr/
 
Les OGM sont des organismes dont l'humain a changé par certaines manipulations le code génétique initial.


Message édité par virginie le 01-12-2008 à 12:15:10

---------------
Professeur chez Culture et Formation
n°839
Honey
Profil : habitué
Posté le 02-12-2008 à 16:17:00  profilanswer
 

Bonjour,
 
Je vous remercie de votre réponse
 
Honey

n°1163
Bibi1205
Profil : nouveau
Posté le 27-10-2013 à 18:59:46  profilanswer
 

Bonjour
 
Je relance le sujet car une question m'intrigue... L'ionisation peut donc remplacer le procédé de la pasteurisation et la stérilisation? Obtient-ont le même résultat ?
 
D'ailleurs pouvez-vous m'éclairer sur la différence entre eux et l’appertisation ? Comment choisi-t’ont d'utiliser l'un ou l'autre ?
De plus, à la page 65 après l'explication de l'appertisation vous reparlez de la stérilisation... cela veux donc dire qu'avant de suivre le procédé de l'appertisation l'on doit d'abord stérilisé l'aliment?
 
Merci beaucoup pour toutes vos réponses qui me sont très précieuses !
 
ps: l'ionisation est elle une pratique courante ?
 
 
Charlotte

n°1164
virginie
Profil : Professeur
Posté le 28-10-2013 à 12:02:07  profilanswer
 

Bibi1205 a écrit :

Bonjour
 
Je relance le sujet car une question m'intrigue... L'ionisation peut donc remplacer le procédé de la pasteurisation et la stérilisation? Obtient-ont le même résultat ?
 
D'ailleurs pouvez-vous m'éclairer sur la différence entre eux et l’appertisation ? Comment choisi-t’ont d'utiliser l'un ou l'autre ?
De plus, à la page 65 après l'explication de l'appertisation vous reparlez de la stérilisation... cela veux donc dire qu'avant de suivre le procédé de l'appertisation l'on doit d'abord stérilisé l'aliment?
 
Merci beaucoup pour toutes vos réponses qui me sont très précieuses !
 
ps: l'ionisation est elle une pratique courante ?
 
 
Charlotte


 
 
Bonjour Charlotte,
 
Non l'ionisation est utilisée en France sur certains aliments à savoir :
 
 * les herbes aromatiques surgelées,
 * les oignons, l'ail et l'échalote,
 * les flocons et germes de céréales pour produits laitiers,
 * les légumes et fruits secs,
 * la farine de riz,
 * la viande de volaille,
 * les cuisses de grenouille congelées,
 * les crevettes congelées décortiquées ou étêtées,
 * le blanc d'œuf,
 * la caséine et les caséinatess.
 
 
La stérilisation est une technique de conservation des aliments constituant à éliminer tous les germes microbiens d'un produit, y compris les spores microbiennes, en le portant à haute température. Les températures appliquées doivent être supérieure à 100 °C (autour de 120°C en général).
 
La différence avec la pasteurisation se trouve dans la gamme de température appliquée durant le traitement: supérieure à 100°C en stérilisation et autour de 70°C en pasteurisation. D'autre part, l'efficacité du traitement n'est pas le même: en effet, la pasteurisation ne détruit que les formes végétatives mais pas les spores, ce qui induit une recontamination possible lors de la germination des spores.
 
Ainsi, un produit stérile n'a pas de Date Limite de Consommation (DLC) mais a une DLUO ( Date Limite d'Utilisation optimale) qui s'exprime en mois voire en années. Au dela ce cette date, les propriétés organoleptiques ou nutritionnelles ne sont plus assurées mais le produit ne constitue pas un danger pour celui qui va l'ingérer.
 
Selon la sensibilité du produit et l'emballage qui le contient, on donc va utiliser l'une ou l'autre des techniques.
 
L'appertisation, communément appelée conserve, est un traitement thermique qui consiste à stériliser par la chaleur des denrées périssables dans des contenants hermétiques aux liquides, aux gaz et aux micro-organismes (boîtes métalliques, bocaux).  
Les aliments chauffés à une température de 110 à 130°C sont débarrassés de tous les micro-organismes ou enzymes susceptibles de les altérer ou de les rendre impropres à la consommation, et ce, pendant plusieurs mois, voire plusieurs années. Comme beaucoup de procédés utilisés dans le secteur agroalimentaire, l'appertisation est soumise à une législation stricte. Les conserves de légumes par exemple, ne doivent contenir aucun conservateur.
 
Bonne journée.
 
 
 


Aller à :
Ajouter une réponse
   FORUM Culture et Formation » Hygiène »

dose d'irradiation et le "vide"